SUR LES TENTATIVES DE DESTABILISATION EN BOLIVIE

COMMUNIQUE

SUR LES TENTATIVES DE DÉSTABILISATION EN BOLIVIE

Ces dernières semaines, Evo Morales et ses alliés idéologiques ont intensifié leurs tentatives de déstabilisation politique et sociale en Bolivie avec des campagnes de désinformation mondiale. Face à la gravité des attaques croissantes, le ministère des Affaires étrangères bolivien se conforme à l'obligation d'informer la communauté internationale de la réalité de la situation :

  1. Après la démission d'Evo Morales, de son vice-président et des présidents des deux chambres de l'Assemblée Législative, le 12 novembre 2019, le Dr Jeanine Añez Chavez a assumé la présidence de la Bolivie, par un processus de succession validé par la Tribunal Constitutionnelle Plurinationale, sur la base des articles 169 et 170 de la Constitution Politique de l'État, qui a ensuite reçu un soutien international.
  2. Le processus d'audit des élections de 2019 et la vérification de la fraude électorale ont été réalisés par l'OEA, et approuvés par l'Union Européenne et la communauté internationale, qui ont également reconnu le processus de transition et de pacification politique que le pays a entrepris.
  3. Aujourd'hui, la Bolivie - comme de nombreux pays dans le monde - est confrontée à la menace de la pandémie de Covid-19. Tous les efforts du gouvernement et des citoyens sont concentrés sur la minimisation de ses impacts, cependant, des secteurs proches de M. Morales tentent de déstabiliser le pays, de provoquer le chaos et d'aggraver la crise sanitaire, allant même jusqu'à nier l'existence même de la maladie, qui est à son tour exploitée par le trafic de drogue et le crime organisé.
  4. Dans le même temps, l'Assemblée Législative Plurinationale, contrôlée par M. Morales, bloque la coopération financière internationale pour la lutte contre la pandémie et pour la reprise économique. C'est une attaque sans scrupules contre la santé et la vie des boliviens.
  5. Morales et ses alliés ont appelé les extrémistes abrités dans les institutions sous son contrôle à renforcer ce blocus politique et administratif. L'Assemblée Législative, en particulier, refuse de ratifier les promotions dans les Forces Armées et cherche à promulguer une "loi d'urgence", afin d'immobiliser le gouvernement national et de générer encore plus de violence.
  6. Morales, avec la complicité du régime de Nicolas Maduro, a intensifié sa campagne internationale de désinformation et de diffusion de fausses nouvelles, afin de déformer la lutte du peuple bolivien pour le rétablissement de la démocratie. Cela se fait depuis son asile ou refuge, accordé par le gouvernement argentin, qui ne tient pas compte des normes internationales en matière d'asile et de refuge, tolérant les déclarations incendiaires et même les menaces de convocation de milices armées irrégulières.

Le gouvernement de l'État plurinational de Bolivie apprécie le soutien inconditionnel des nations sœurs à notre processus démocratique. Elle ratifie également son plein respect des droits de l'homme, de la liberté et de la démocratie ainsi que de toutes les normes et principes du droit international. À cet égard, nous appelons la communauté internationale à rejeter et à condamner rigoureusement les acteurs violents du narco-terrorisme.

 

La Paz, 30 juin 2020

QUARANTAINE PROLONGEE JUSQU'AU 31 JUILLET AVEC LES MEMES RESTRICTIONS

QUARANTAINE PROLONGÉE JUSQU'AU 31 JUILLET

AVEC LES MÊMES RESTRICTIONS

 

La quarantaine dynamique déclarée para le gouvernement le 28 mai dernier, a été prolongée jusqu’au 31 juillet 2020, selon le décret 4276. Par conséquent, les mêmes restrictions sont maintenues selon le détail suivant :

  • Fermeture des frontières aériennes, terrestres, fluviales et lacustres.
  • Suspension des vols internationaux.
  • Suspension temporaire des cours à tous les niveaux et modalités d'enseignement.
  • Suspension d'événements publics, d'activités culturelles, sportives, festives, religieuses et politiques et de tout type de réunions qui génèrent une foule de personnes.
  • Interdiction de la circulation des personnes et des véhicules du lundi au vendredi, entre 18h00 et 05h00 du matin.
  • Interdiction de la circulation des véhicules les samedis et dimanches.

À partir du mercredi 1er juillet, les secteurs public et privé adopteront des horaires de travail continus.

La circulation des véhicules des entités autorisées est maintenue et les permis de circulation délivrés par le ministère du gouvernement sont ratifiés, étant les seuls valables pour circuler dans le pays.

 

COMMUNIQUE

COMMUNIQUE

L'Ambassade de l'État plurinational de Bolivie en France vous informe que, conformément au décret suprême n° 4200 du 25 mars 2020, et afin de renforcer et d'intensifier les mesures de prévention de la propagation et de l'infection du coronavirus (COVID-19) en Bolivie, une quarantaine totale a été imposée sur l'ensemble du territoire national, de sorte qu'aucun ressortissant national ou étranger ne sera autorisé à entrer dans le pays tant que la quarantaine sera en vigueur jusqu'au 15 avril 2020.

À cet égard, tous les citoyens boliviens et les étrangers qui souhaitent entrer en Bolivie sont priés de prendre en compte cette communication afin de prendre des précautions et de ne pas être affectés par cette disposition.

De même, il leur est recommandé de se conformer aux protocoles et aux mesures sanitaires du pays où ils se trouvent.

 

Paris, 30 mars 2020

ETAT D'URGENCE SANITAIRE

ÉTAT D’URGENCE SANITAIRE

A partir de 00h00 du jeudi 26 mars au 15 avril

  • Fermeture totale des frontières : aucune personne n’est autorisée ni à rentrer ni quitter le pays ; sauf pour de raisons de sécurité ou de santé.
  • La circulation des véhicules publics ou privés est interdite, sauf pour de raisons de sécurité ou de santé.
  • L’approvisionnement des produits alimentaires et de première nécessité, aura lieu entre 07h00 et 12h00. Seulement UNE personne, âgé de 18 à 65 ans, ne pourra sortir que sous restriction établie en fonction du dernier chiffre de sa carte d’identité :
  • Lundi 1 et 2
  • Mardi 3 et 4
  • Mercredi 5 et 6
  • Jeudi 7 et 8
  • Vendredi 9 et 0
  • Samedi et Dimanche, aucune personne n'est autorisée à sortir, sauf en cas d’urgence de sécurité ou urgence de santé.

SANCTIONS EN CAS DE NON RESPECT

Aux piétons : amende de 1.000 Bs (Mille 00/100 Bolivianos)

Aux conducteurs : amende de 2.000 Bs (Deux Mille 00/100 Bolivianos) arrestation pour une durée de 8 heures.

  • Pour la Renta Dignidad, un parent de l’intéressé pourra la collecter, avec autorisation établie par décret.
  • Les Mairies et les Gouvernements Départementaux devront dicter des dispositions de respect à l’ordre public et des mesures de contrôle pour la conformité du confinement. Elles doivent prêter support à la police et aux forces armées à travers de l’approvisionnement en carburants, alimentation et autres.
  • Compte tenu des manquements aux devoirs de la part des SEDES (Services Départementaux de Santé), ces institutions passent sous dépendance du Ministère de la Santé.
  • Tous les actes de violence misogyne et domestique seront sanctionnés avec tout le poids de la loi.

MESURES ÉCONOMIQUES

  • Le panier famille gratuit pour 1.600.000 (1 million six cent mille) foyers boliviens.
  • Avril, Mai et Juin, l’État payera la facture d’électricité jusqu’à un montant de 120 Bs.
  • Avril, Mai et Juin, l’État payera jusqu’à 50 % de la consommation d’eau des ménages.

COMMUNIQUE

MESURES DU GOUVERNEMENT BOLIVIEN POUR CONTENIR LA PANDÉMIE

 

21 mars 2020

  1. A partir de 00 :00 du dimanche 22 mars, chacun doit rester chez lui 24 heures sur 24.
  2. Une personne par famille pourra sortir pour faire les courses dans les marchés et les centres d'approvisionnement.
  3. La distance entre les personnes doit être maintenue à au moins un mètre pour éviter la contagion.
  4. Les marchés et les centres d'approvisionnement seront ouverts le matin, tous les jours jusqu'à 12 heures.
  5. Les usines, les centres de production et le transport de tous les produits du panier familial continuent à fonctionner normalement.
  6. L'ensemble du système bancaire répondra à tous les besoins des familles et des entreprises.
  7. Les pharmacies, les hôpitaux, les services et les centres de santé seront ouverts normalement et alerteront en cas d'urgence sanitaire.
  8. Les gens ne pourront quitter leur domicile que s'ils ont besoin de soins médicaux.
  9. Les transports publics et privés sont suspendus.
  10. Des permis seront délivrés aux employés de transport dont les entreprises doivent continuer à fonctionner ainsi qu'au personnel de santé et au personnel des services publics tels que : eau, électricité, gaz à domicile.
  11. L'aide financière sera activée pour toutes les familles. À partir du mois d'avril, la prime familiale de Bs. 500 sera versée pour chaque enfant au niveau initial et primaire des unités d'enseignement fiscal.
  12. Les tarifs de l'électricité seront réduits, et une réduction de 30 % de la facture d'avril sera accordée.
  13. Il sera interdit de couper l'électricité, le gaz, l'eau et les services internet.
  14. Des aides seront accordées aux petites et moyennes entreprises, par exemple : le paiement des crédits et des impôts sera allégé.

 

COMMUNIQUE

LA CHANCELLERIE OUVRE UNE SALLE D'ASSISTANCE ET DE COORDINATION POUR LE CORONAVIRUS

 

Le Ministère des Affaires Etrangères communique que la salle d'assistance et de coordination de coronavirus (COVID-19) a été installée au Ministère des Affaires Etrangères pour continuer de traiter tous les cas de citoyens boliviens qui se trouvent à l'extérieur du pays et qui sont liés à ce problème.

Il indique également que plusieurs pays ont mis en œuvre des protocoles internes de sécurité et de santé qui doivent être respectés et suivis par les citoyens boliviens qui se trouvent dans ces pays. Les capacités d'assistance des consulats boliviens dans le monde sont limitées par les protocoles de sécurité du pays où ils sont accrédités.

Malgré cela, le Ministère des Affaires Etrangères continuera de déployer des efforts de haut niveau pour fournir une assistance aux citoyens boliviens dans d'autres pays.

La Paz, 18 mars 2020.

LA BOLIVIE PREND DES NOUVELLES MESURES POUR LUTTER CONTRE LE CORONAVIRUS

LA BOLIVIE PREND DES NOUVELLES MESURES POUR LUTTER CONTRE LE CORONAVIRUS

La Présidente Constitutionnelle de Bolivie, Jeanine Áñez, a indiqué aujourd'hui qu'en raison de l'urgence provoquée par l'expansion du nouveau coronavirus, des "mesures sévères" sont lancées qui seront appliquées au niveau national, notamment la fermeture des frontières, la réduction du temps de travail et les restrictions de circulation des véhicules.

Ce sont les nouvelles mesures prises par le gouvernement :

  • En 48 heures, toutes les frontières de la Bolivie seront fermées aux citoyens étrangers, seuls les Boliviens et les résidents en Bolivie pourront entrer dans le pays et ils devront se soumettre aux protocoles que le Ministère de la Santé et l'Organisation Mondiale de la Santé ont mis en place.
  • Dans 72 heures, tous les vols internationaux seront suspendus, tous.
  • En 72 heures, le transport terrestre interrégional et interprovincial de passagers est suspendu, seul le transport interprovincial, interrégional et international de marchandises sera autorisé pour assurer l'approvisionnement de la population.
  • À partir de demain, le 18 mars, la journée de travail dans les secteurs public et privé sera réduite de 8 heures à 13 heures.
  • À partir de demain, le 18 mars, les marchés, les supermarchés et les magasins de fournitures ne resteront ouverts que jusqu'à 15 heures.
  • À partir de demain 18 mars, les transports publics urbains ne fonctionneront plus que jusqu'à 16 heures.
  • À partir de demain, le 18 mars, la circulation des véhicules sera limitée de 18 heures à 5 heures du matin. Sauf pour les citoyens qui, en raison des caractéristiques de leur emploi ou de leurs besoins en matière de santé, devront voyager à des moments différents.

Ces mesures seront en vigueur jusqu'au 31 mars.

La Présidente Áñez a déclaré que les mesures annoncées, bien qu'elles soient sévères, sont également nécessaires pour protéger la santé de la population.

Pour voir la vidéo, visitez le lien suivant :

https://www.facebook.com/BoliviatvOficial/videos/1484418918403226/UzpfSTE5NzM1NDU1MzkzNjQwNjoxMTMzNjMwMDAwMzA4ODUy/

 

COMMUNIQUE

MESURES PRISES PAR LE GOUVERNEMENT BOLIVIEN CONTRE LE CORONAVIRUS

En raison du #coronavirus #covid19 en #Bolivie

1️ Classes suspendues jusqu'au 31 mars

2️ Tous les vols à destination et en provenance de l'Europe sont suspendus

3️ Toutes les personnes entrant en Bolivie seront surveillées, selon un protocole de soins médicaux.

4️ Les manifestations de masse sont interdites

5️ Création d'un cabinet de soins pour les coronavirus

6️ À Santa Cruz, une infrastructure publique sera mise en place pour les cas de coronavirus

7️ L'augmentation du prix des produits de santé sera contrôlée et empêchée.

SUR L'ACTIVITE TOURISTIQUE EN BOLIVIE

COMMUNIQUE

SUR L’ACTIVITE TOURISTIQUE EN BOLIVIE

 

Le Ministère des Affaires Etrangères, au nom du Gouvernement bolivien,  communique qu’en raison de la situation sociale et les évènements suscités ces derniers mois, une situation d’instabilité a été générée de manière directe sur l’activité touristique, dûe au mécontentement de la population bolivienne à cause de la fraude électorale. A cet égard, il est nécessaire de faire connaitre ce qui suit :

 

  • Après la succession Présidentielle Constitutionnelle, les autorités du tourisme de l’Etat bolivien garantissent les meilleures conditions  pour offrir une sécurité adéquate aux visiteurs nationaux et étrangers  pendant leurs séjours en Bolivie.
  • Toutes les destinations et circuits touristiques de l’Etat bolivien, offrent une expérience unique, inoubliable et chaleureuse aux touristes, par la incroyable richesse naturelle, paysagiste et culturelle qui offre la destination BOLIVIE.

 

La Paz, 23 décembre 2019

Connexion